parlons du barotraumatisme

Parlons du barotraumatisme

Mythe : Les poissons sont immunisés contre les changements rapides de pression dans l’eau (variations barométriques)

Réalité : En effet, les poissons, lorsque pêchés au-delà de 5 mètres (ou 16 pieds) de profondeur peuvent subir des symptômes de barotraumatisme, pouvant entraîner la mort.

Mythe : Remonter le poisson plus lentement réduit le risque de barotraumatisme.

Réalité : Remonter le poisson plus lentement ne réduit pas le risque de barotraumatisme. Pour ce faire, il faudrait que le poisson soit remonté sur plusieurs heures.

 

Ce phénomène est l’équivalent de la décompression accidentelle chez un plongeur. À 20 mètres (ou 65 pieds) de profondeur, la pression est environ deux fois plus élevée qu’à la surface. Le changement de pression dans l’eau entraîne l’expansion des gaz dans le poisson, causant des symptômes pouvant entraîner la mort. 

  1. Gonflement de la vessie natatoire;
  2. Yeux exorbités;
  3. Estomac ou intestin qui ressort de la bouche;
  4. Présence de sang dans les yeux, la peau ou les nageoires;
  5. Le poisson flotte;
  6. Perte d’équilibre.
  • Doré jaune;
  • Doré noir;
  • Bar rayé;
  • Achigan à petite bouche;
  • Achigan à grande bouche;
  • Perchaude.
  • Chez l’achigan ou le doré, 1 poisson sur 3 pêché à plus de 5 mètres (ou 16 pieds) de profondeur présente des symptômes de barotraumatisme;
  • Si vous pêchez le doré noir à une profondeur de plus de 9 mètres (ou 30 pieds) : 70% des captures risques de présenter des signes de barotraumatisme et 20% risquent d’en mourir.
  • Par exemple, sur 10 dorés remis à l’eau, 2 dorés risquent de mourir suite au choc barométrique. Soyez conscients que ces mortalités s’ajoutent à celles occasionnées par les poissons que vous conserverez pour consommation.
  1. La pêche en eau profonde est déconseillée si l’on prévoit pratiquer de la remise à l’eau;
  2. Lorsqu’un poisson est capturé en profondeur et que la remise à l’eau est nécessaire, la meilleure chose à faire est de remettre à l’eau votre prise le plus rapidement possible. En fait, plus le poisson est maintenu longtemps en surface ou hors de l’eau, où la pression ambiante est faible, plus ses gaz internes prendront de l’expansion et plus la probabilité qu’il subisse un choc barométrique sera élevée. 
  3. Si un poisson souffre de barotraumatisme, il est recommandé de le conserver (inclus dans la limite de possession quotidienne). 

LAROUCHE, M., Y. PARADIS, D. HATIN, P. BRODEUR, P. SIROIS. 2018. Remise à l’eau : doit-on se soucier des chocs barométriques ? Aventure Chasse-pêche : 230-236

La remise à l’eau c’est bon, mais… Lors de votre prochaine sortie, soyez conscients que la pêche en profondeur augmente les risques de barotraumatisme et de mortalité à la remise à l’eau. 

Signes du barotraumatisme

Découvrir le lac St-Pierre

Connaître les poissons du lac St-Pierre

Acheter une autorisation de pêcher en ligne

Consulter le règlement de pêche

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com
Call Now Button